3.Jardin Salons d’Olivary . 10, rue du 4 Septembre . Franck SORBIER, Masques.

Franck SORBIER, Masques
Franck SORBIER, Masques

Masques

L’univers singulier d’un grand couturier.

Frank Sorbier a fait ses débuts à Paris dans différents bureaux de style.
Dès 1987, il présente sa première collection expérimentale, collabore à de grandes campagnes publicitaires, des visuels liés à la musique et poursuit parallèlement un rôle de consultant.

Dans sa première collection commerciale en 1991, il revisite un monoproduit, la veste tailleur, qu’il chahute à la manière de l’écriture automatique des surréalistes.

En 1994, Cartier le remarque et soutient, depuis, chacune de ses présentations.
En 1996, parrainé par Donald Potard et Simon Bernstein, il devient membre de la Fédération française de la couture, du prêt-à-porter des couturiers et des créateurs de mode.

Poète rêveur, tête chercheuse exigeante, Frank Sorbier joue, sur la scène de la mode, un rôle à part, soucieux de pérenniser, coûte que coûte, la haute couture et son savoir faire. Il se considère comme un « couturier technicien », à l’image des maîtres d’art avec lesquels il travaille.
A Paris, l’atelier de Franck Sorbier est un exemple vivant de savoir faire artisanal mais aussi de recherches inattendues avec un nouveau mode d’expression telles ces figures sorties de nulle part.

Musicienne dans ce jardin :

ameylia-saad-wu
Ameylia SAAD WU, Harpiste
Fermer le menu