Correspondance de Louise Michel à Victor Hugo

arlette-chabot

J’aime la politique. Je suis journaliste politique depuis longtemps. J’aime aussi la littérature donc j’aime particulièrement les écrivains, les intellectuels qui ont servi des causes qu’ils croyaient justes et les combattants politiques qui ont aussi une oeuvre littéraire. Ils sont nombreux : Lamartine, Chateaubriand, Zola, Mitterrand, Churchill Prix Nobel de littérature. Ils ont écrit et ont échangé.

J’ai ainsi découvert les lettres de Louise Michel, l’héroïne de la Commune et grande féministe, adressées à Victor Hugo pendant près de trente ans, entre 1850 et 1879.
Elle a 20 ans lorsqu’elle ose lui envoyer des poèmes. Lui en a 48 et est déjà un génie. Elle lui écrit de sa province, de Montmartre où elle est institutrice puis de sa prison et du bagne de Nouvelle Calédonie où elle a été déportée. Elle l’aime ou plutôt vénère celui qu’elle appelle « Monsieur » « Poète » ou « Frère»
« Si je ne vous écrivais pas, je ne pourrais supporter la vie ». Nous n’avons que les lettres de Louise Michel, celles de Victor Hugo ont disparu mais on comprend que les échanges ont toujours été intenses. Une découverte !

Evénements dans ce jardin

artistes-flaneries

Daniel Rocher, sculpture
Yannick Mur, bijoux

musique-en-continu

Colin Heller,
Mandoline

dates-sam-flaneries-aix

♦ 15h :  Arlette Chabot, lecture, Correspondance
de Louise Michel à Victor Hugo
♦ 16h15 : Pauline Leprince et Philippe Cariou, lecture
Correspondance : Apollinaire et Lou

dates-dim-flaneries-aix

♦ 15h15 : Michèle Bernier, lecture, lettres de Calimity Jane à sa fille
♦ 16h15 : Carole Brenner, lecture, lettres de la marquise de Sévigné à sa fille
♦ 17h : Elena Cocci, danse
avec Eleonora Begueria, violoncelle

Ils soutiennent les Flâneries …